Désolé, mais rien ne correspond à votre critère de recherche. Veuillez réessayer avec d'autres mots-clés.

Passer au contenu

Difficultés d’approvisionnement en automobile : quel est votre rôle en tant qu’expert en sinistre, agent ou courtier en assurance de dommages?

Date de publication : 16 juin 2022

Les enjeux d’approvisionnement touchent plusieurs secteurs liés à l’assurance de dommages, dont l’automobile. Les difficultés à remplacer un véhicule ou à obtenir des pièces neuves servant à le réparer ralentissent actuellement bon nombre de réclamations automobiles.

En tant qu’expert en sinistre, vous avez l’obligation de donner les explications à l’assuré concernant le déroulement de sa réclamation et les indemnités auxquelles son contrat d’assurance donne droit. Soyez transparent : dans les circonstances actuelles, informez rapidement l’assuré que les délais prévisibles pour la réparation ou le remplacement du véhicule sont plus longs que la normale. Cela permettra de gérer ses attentes. De plus, si aucune pièce neuve (dans le cas d’une perte partielle) ou véhicule de remplacement ayant les mêmes caractéristiques que celui endommagé (dans le cas d’une perte totale) n’est disponible, vous pourrez expliquer à l’assuré les différentes options et alternatives offertes par l’assureur, avec transparence et équité.

En tant qu’agent ou courtier en assurance de dommages, vous devez analyser les besoins de vos assurés et les conseiller adéquatement. Soyez proactif lors de la souscription ou du renouvellement d’un dossier, et tenez compte de la problématique inhabituelle causée par les enjeux d’approvisionnement en pièces neuves : évaluez si les protections et les limites prévues au contrat conviennent aux besoins des assurés, en considérant ces difficultés et l’impact sur les délais de réparations, devenus un enjeu généralisé de l’industrie. Vérifiez notamment le montant alloué aux frais de déplacement en cas de sinistre : est-ce que celui-ci leur permettra de louer un véhicule au prix courant d’aujourd’hui, et ce, pour une durée correspondant aux délais actuels pour réparer ou acheter un nouveau véhicule? Ce montant peut-il être bonifié? Vous pourriez aussi informer les assurés des autres options auxquelles les protections donnent droit en cas de sinistre automobile, comme un montant prévu pour l’achat de coupons de taxi ou de billets pour le transport en commun. Vos conseils à cet égard sont importants : cela permettra de gérer les attentes des assurés quant aux protections offertes en cas de sinistre et d’éviter qu’ils se sentent lésés.

Des articles-conseils produits par le Groupement des assureurs automobiles (GAA) peuvent vous aider à fournir des explications à votre client :