Congé des fêtes : fermeture des bureaux de la ChAD 

Les bureaux de la ChAD seront fermés du 26 décembre 2022 au 2 janvier 2023 inclusivement. Pour toute question, vous pouvez nous écrire à info@chad.qc.ca ou en utilisant le formulaire électronique.

Nous répondrons aux demandes à partir du 3 janvier 2023, dès notre retour au bureau.

i
Fermer

Désolé, mais rien ne correspond à votre critère de recherche. Veuillez réessayer avec d'autres mots-clés.

Passer au contenu

Qui est le mandataire du client: le courtier de première ligne ou de deuxième ligne?

Date de publication : 17 août 2014 | Dernière mise à jour : 17 avril 2020

​Un courtier dit de première ligne éprouve de la difficulté à trouver de l’assurance pour son client. Il communique avec un collègue qui lui trouve un marché et devient ainsi le courtier de deuxième ligne du client. Le courtier de première ligne complète la proposition d’assurance, alors que le courtier de deuxième ligne voit à ce que l’assureur produise le contrat.

Au moment de faire une réclamation, l’assuré apprend que son courtier a fait affaire avec un courtier de deuxième ligne, sans qu’il en soit informé. Il découvre avec surprise que son contrat avait été résilié par l’assureur, celui-ci ayant formulé des recommandations qui ne lui avaient pas été communiquées!

Dans un tel cas, les deux courtiers étaient mandataires du client. Le courtier de deuxième ligne aurait donc dû :

  • traiter toutes demandes provenant du courtier de première ligne, de l’assureur ou de l’assuré au même titre que s’il s’agissait de son assuré;
  • agir en conseiller consciencieux en tout temps;
  • exécuter avec transparence le mandat confié et accepté;
  • rendre compte à son client, autant des décisions de l’assureur que de la fin de son mandat, le cas échéant.