CONGÉ DES FÊTES : les bureaux de la ChAD seront fermés du 25 décembre 2023 au 2 janvier 2024.

Une aide d’urgence pour les problèmes techniques reliés au Portail de la ChAD (incluant ÉduChAD) sera disponible les 27, 28 et 29 décembre et le 2 janvier 2024 de 8 h à 16 h 30.

Durant cette période, vous pouvez joindre SVI Solutions au 1 866 843-4848 #1 ou à assistance@sviesolutions.com pour les problèmes suivants :

  • Problème de connexion au Portail de la ChAD (incluant ÉduChAD).
  • Problème technique pour visionner et compléter une formation.

En savoir plus.

 

i
Fermer

Désolé, mais rien ne correspond à votre critère de recherche. Veuillez réessayer avec d'autres mots-clés.

Passer au contenu

Comment calculer le montant d’assurance adéquat pour protéger sa maison et ses biens?

Vous voilà prêt à souscrire une assurance habitation pour protéger vos biens et votre patrimoine. Mais avez-vous pensé au montant d’assurance que vous devrez souscrire?

Il n’est pas rare qu’après un sinistre, les assurés se rendent compte qu’ils avaient sous-estimés la valeur de leurs biens ou de leur propriété. Voici deux étapes importantes à faire avant de souscrire une police d’assurance habitation afin de bien calculer la valeur de votre maison et de vos biens.

1. Faire l'inventaire de ses biens
2. Déterminer la valeur de votre propriété

1. Faire l'inventaire de ses biens, meubles et objets de valeur

Au fil des années, c’est fou comme on peut amasser des biens : équipement informatique, appareils électroniques, bicyclette, articles de sport, oeuvres d’art et plus encore.

En faire la liste exhaustive peut sembler ardu, mais cet exercice vous permettra d’évaluer plus précisément la valeur de vos biens et facilitera les choses en cas de sinistre. En effet, en situation de stress, comme après un incendie, un dégât d’eau ou un vol par exemple, il peut être difficile de se remémorer les biens détruits ou volés. 

Prenez les devants et réalisez votre inventaire des biens dès maintenant. Pensez également à : 

  • Conserver l’inventaire de vos biens dans un lieu sécuritaire, idéalement à l’extérieur de votre maison ou en le sauvegardant sur Internet (par l’entremise d’un service infonuagique, par exemple). Sans quoi, en cas d’incendie, vos efforts brûleront avec le reste de vos biens. L’inventaire peut être fait par écrit, mais vous pouvez aussi ajouter des photos et des vidéos de vos biens.
  • Mettre à jour la liste annuellement. Avez-vous installé une piscine? Êtes-vous devenu propriétaire d’un chien? Avez-vous acheté un cinéma-maison? Le cas échéant, communiquez avec votre agent ou votre courtier en assurance de dommages pour l’en informer et valider que votre contrat d’assurance réponde toujours à vos besoins.  

Conseil : utilisez des applications ou formulaires existants

Il existe de nombreuses applications sur les téléphones intelligents pour réaliser l’inventaire de ses biens.

Sinon, le Bureau d’assurance du Canada met aussi à votre disposition un formulaire électronique pour vous aider à le faire pour chaque pièce de votre domicile. Téléchargez-le gratuitement en français ou en anglais

2. Déterminer la valeur de votre maison (coût de reconstruction total)

Saviez-vous que ce n’est ni le prix payé pour votre maison, ni l’évaluation municipale ou la valeur du marché qui détermine le montant d’assurance dont vous avez besoin, mais plutôt les coûts pour reconstruire votre habitation si elle était entièrement détruite? 

Pour établir ce montant d’assurance, il faut : 

  • Se baser sur l’évaluation des coûts de reconstruction en se posant la question suivante : en date d’aujourd’hui, si je reconstruisais ma maison, combien cela me coûterait-il? 
  • Prévoir qu’il y a des coûts connexes qui se rattachent à un sinistre. Par exemple, en cas de dégâts causés par l’eau, en plus de la reconstruction elle-même, il faut notamment tenir compte des coûts du nettoyage et du plombier, des frais pour enlever la moisissure ainsi que des coûts de démolition. 
  • Considérer les améliorations effectuées au fil des ans, par exemple : les rénovations, l’ajout de pièces intérieures, les aménagements extérieurs, les nouveaux revêtements intérieurs ou extérieurs. 
  • Considérer l’âge du bâtiment en tenant compte des matériaux de construction utilisés initialement versus ceux utilisés de nos jours. 

Faire appel à un évaluateur professionnel?

Pour pouvoir offrir la protection qui convient aux besoins de son client, l’agent ou le courtier en assurance de dommages doit connaître la valeur des biens à assurer. Il peut vous poser des questions pour vous guider, mais sachez que l’évaluation d’un bâtiment et des biens ne fait cependant pas partie des compétences de ce professionnel encadré par la ChAD. Il vous recommandera probablement de faire appel à un évaluateur professionnel pour réaliser cet exercice. Et idéalement, veillez à faire faire cette évaluation de façon périodique, tous les cinq ans par exemple.

Pour trouver un évaluateur professionnel, visitez le site de l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec.