Désolé, mais rien ne correspond à votre critère de recherche. Veuillez réessayer avec d'autres mots-clés.

Passer au contenu

Vous subissez un sinistre? N’oubliez pas que vous devez limiter les dommages!

Date de publication : 16 novembre 2020

Lorsque vous êtes victime d’un sinistre, vous devez tout d’abord appeler les autorités compétentes pour signaler une situation urgente, comme les services d’incendie ou de police. Vous devez ensuite prévenir votre courtier ou votre assureur qui confiera à un expert en sinistre votre dossier.

Outre ces excellents réflexes, vous avez également la responsabilité de limiter l’aggravation des dommages à vos biens et à votre demeure : il s’agit d’une obligation légale[1] qui, si elle n’est pas respectée, pourrait entraîner de fâcheuses conséquences. Par exemple votre assureur pourrait ne pas vous indemniser s’il constate que vous auriez pu éviter une aggravation des dommages.

Voici un exemple : Jean est à son domicile lorsqu’il se rend compte d’un dégât d’eau dans sa salle de bain. Tout de suite après avoir fermé l’entrée d’eau, il contacte son assureur pour lui signaler le sinistre. Durant la conversation, l’assureur lui fait part de quelques actions à entreprendre pour limiter les dégâts. Dès qu’il raccroche, Jean suit les instructions de l’assureur et prend aussitôt les moyens nécessaires pour assécher et ventiler la pièce. Jean a donc bien réagi dans la situation et a contribué à limiter l’aggravation des dommages.

Ce que vous pouvez faire.

Vous pouvez poser quelques gestes simples pour limiter l’étendue des dommages en attendant que les travaux permanents soient effectués. Voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire :

  • couper l’entrée d’eau;
  • débrancher les appareils électriques et couper l’électricité;
  • surélever vos biens et meubles ou les sortir de la pièce sinistrée si possible;
  • ventiler la pièce;
  • assécher la pièce pour éviter la moisissure;
  • barricader les portes et fenêtres si elles ont été endommagées.

Attention : N’effectuez aucuns travaux permanents avant d’en avoir discuté avec l’expert en sinistre mandaté par votre assureur. Rappelez-vous aussi que l’expert en sinistre est un professionnel certifié par l’Autorité des marchés financiers et encadré par la Chambre de l’assurance de dommages. Il est la personne-ressource pour vous aider et répondre à vos questions concernant le déroulement de votre réclamation.

En cas de sinistre, par où commencer?

Vivre un sinistre n’est pas une situation facile et on peut rapidement se sentir dépassé par les événements. Pour vous aider à ne pas perdre le fil du processus de réclamation, voici un guide qui vous explique toutes les étapes à suivre dans les premières heures d’un sinistre et durant le déroulement du règlement de la réclamation. Vous y trouverez aussi la liste des intervenants impliqués et vos responsabilités en tant qu’assuré.

Consultez le Guide d’accompagnement du sinistré

Vous avez des questions sur le déroulement de votre réclamation ou sur le rôle et les fonctions de l’expert en sinistre? N’hésitez pas à communiquer avec le Service des relations avec les clientèles de la Chambre de l’assurance de dommages par courriel à info@chad.qc.ca ou par téléphone au 514 842-2591 poste 609.

 

 

[1] « La personne qui est tenue de réparer un préjudice ne répond pas de l’aggravation de ce préjudice que la victime pouvait éviter. » –  Article 1479 du Code civil du Québec