L’encadrement déontologique, un problème?L’encadrement déontologique, un problème?http://chad.ca/fr/membres/publications/actualites/28-04-2016/134/lencadrement-deontologique-un-problemeL’encadrement déontologique, un problème?

​​​​​​​​​​​Alors que l’industrie a fait des avancées majeures en matière​ de professionnalisation de l’industrie depuis 25 ans, le ministère des Finances laisse entendre que ce système professionnel est un problème. Il le qualifie de « dédoublement », insinuant que l’encadrement déontologique et l’approche préventive de la ChAD auprès des professionnels, soit les agents, les courtiers et les experts en sinistre, sont inutiles ou superflus. Quel est l’objectif du ministère des Finances : l’allègement réglementaire ou l’allègement de la protection du public?

​​​« Déprofessionnaliser » les agents et les experts en sinistre est un recul important pour une industrie qui a su se prendre en charge pour maintenir un haut standard de professionnalisme. Cet encadrement déontologique, assumé par un organisme d’autoréglementation (OAR) indépendant et spécialisé en assurance de dommages, permet aussi de préserver la confiance du public. Transférer la responsabilité des actes des professionnels sur les épaules des consommateurs nous semble tout simplement inapproprié. D’ailleurs, 86 % des professionnels croient que leur certification doit demeurer une exigence et 99 % trouvent important de devoir respecter un code de déontologie pour exercer leur profession1.

​​​Le dossier de la révision de la Loi sur la distribution de produits et services financiers semble bouger ce printemps. La ChAD poursuit ses démarches auprès des instances gouvernementales et des médias pour protéger le professionnalisme nécessaire à la protection du public. Elle sensibilise aussi les consommateurs à son importance, notamment par une page Web diffusant deux témoignages vidéo de consommateurs.

​​​La ChAD est convaincue que le succès de sa mission – la protection du public – passe par une approche préventive qui permet de maintenir de hauts standards de professionnalisme, et par conséquent, de consolider la confiance du public envers une industrie solide et encadrée.

​​​Pour consulter la position de la ChAD sur la « déprofessionnalisation », la vente en ligne et le « double encadrement ».

 


1. Sondage express sur le professionnalisme effectué par la ChAD auprès des agents, des courtiers et des experts en sinistre en août 2015.

28/04/2016 04:00:0019/07/2016 15:47:02