Un nouveau syndic à la Chambre de l'assurance de dommages : Jean-François HamelUn nouveau syndic à la Chambre de l'assurance de dommages : Jean-François Hamelhttp://chad.ca/fr/membres/publications/actualites/14-05-2014/18/un-nouveau-syndic-a-la-chambre-de-lassurance-de-dommages-jean-francois-hame

Le 2 juin prochain, Jean-François Hamel se joindra à la Chambre de l’assurance de dommages en qualité de syndic. Courtier en assurance de dommages et en assurance de personnes, M. Hamel grandit dans l’industrie depuis 1989 au sein du cabinet familial Hamel Assurances Inc. à Saint-Hyacinthe pour lequel il a notamment assumé la présidence à titre de seul actionnaire, entre 2000 et 2013. Par la suite, il a joint DPA Assurances où il fut responsable d’un module en assurance des particuliers et des entreprises.

Toujours intéressé par la pratique professionnelle, Jean-François Hamel a été membre du Comité de l’inspection professionnelle de l’Association des courtiers d’assurance de la province de Québec de 1996 à 1999. Son leadership s’est également révélé alors qu’il a agi pendant près de vingt ans, à temps partiel, dans la Réserve des Forces armées canadiennes.

Titulaire d’un certificat en assurance et intervention financière de l’Université du Québec à Montréal, M. Hamel enrichit constamment sa formation. Il a complété le cours Fonds d’investissement au Canada à l’Institut des banquiers canadiens, il est diplômé du Global Risk Management Institute (CRM) en gestion des risques, et il est détenteur du titre de courtier d’assurance agréé (C. d’A.A.).

Sa rigueur, sa discipline, sa connaissance de l’industrie et sa vocation pour l’éthique seront certainement des atouts indéniables dans le cadre de ses fonctions. Rappelons que le syndic est nommé par le conseil d’administration et est indépendant fonctionnellement. Il est chargé d'enquêter afin de déterminer si les actes posés par les membres de la ChAD dans le cadre de l’exercice de leur profession sont conformes à leur code de déontologie et à la Loi sur la distribution de produits et services financiers ou ses règlements d’application. Il s’assure que les opérations d’enquête se font dans les délais requis et respectent un cadre précis de décisions. Il prend également toutes décisions quant aux traitements de la plainte formelle devant le Comité de discipline avec ses procureurs. Par son rôle de « gardien » des bonnes pratiques, il saura valoriser la profession et contribuer à accroître la confiance du public envers l’industrie.

14/05/2014 04:00:0021/08/2014 20:31:26