44 % des utilisateurs d’économie de partage n'avisent pas leur représentant44 % des utilisateurs d’économie de partage n'avisent pas leur représentanthttp://chad.ca/fr/membres/publications/actualites/02-06-2016/136/44-des-utilisateurs-deconomie-de-partage-navisent-pas-leur-representantPrès de la moitié des utilisateurs d’économie de partage n’ont pas avisé leur représentant

​​​​​​​On ne peut plus dire qu’il s’agit d’une tendance éphémère qui passera; l’économie de partage est un phénomène qui ne fera que s’accroître avec le temps. Un sondage réalisé par Léger auprès de 1 000 Québécois1 révèle qu’un québécois sur dix a déjà fait de l’économie de partage avec sa voiture ou son logement. Et pour confirmer la croissance à long terme, cette pratique est plus fréquente chez les jeunes de la génération Y, particulièrement ceux ayant un niveau de scolarité universitaire.​

Or, les assurés savent-ils qu’ils doivent aviser leur agent ou leur courtier en assurance de dommages? Parmi les 8 % d’adeptes de l’économie de partage, 44 % n’ont pas avisé leur représentant de ces activités rémunérées. Qui plus est, le quart (27 %) a dû appeler son assureur pour déclarer un sinistre. ​

La ChAD poursuit ses efforts de sensibilisation auprès des consommateurs afin de les inviter à communiquer avec leur agent ou leur courtier dès qu’ils effectuent ce type d’activité. Elle a d’ailleurs intégré de nouvelles questions relativement à ce sujet à ses avis pour le renouvellement des contrats en assurance automobile et habitation : « 10 questions à se poser lors du renouvellement ».​


Obligations liées aux renouvellements

À la veille des nombreux déménagements du mois de juillet, l’industrie de l’assurance de dommages s’apprête à renouveler plusieurs contrats en assurance habitation. Léger a également demandé aux assurés si, à cette occasion, ils validaient que leurs protections répondaient toujours à leurs besoins. Résultat inquiétant : 57 % ne réévaluent pas la valeur de leurs biens avant de renouveler leur assurance.​

Alors que la Loi sur la distribution de produits et services financiers oblige les agents et les courtiers en assurance de dommages à prendre les moyens requis pour s’assurer que les protections de leurs clients sont toujours adéquates, la réalité en est autrement, notamment parce que les consommateurs ne sont pas toujours au courant de ce qu’ils devraient déclarer, comme c’est le cas pour l’économie de partage.​

L’intégration de questions sur l’économie de partage aux avis de renouvellement permettra donc aux représentants de profiter du renouvellement des contrats d’assurance pour informer leurs clients sur cet enjeu.​

Consultez les cinq​ avis de renouvellement : automobile, habitation, copropriété, entreprises et autombile des entreprises​. ​

1. Toutes les données proviennent d’un sondage Léger, pour le compte de la ChAD, effectué auprès de 1 000 Québécois de 18 ans et plus, mai 2016.

02/06/2016 04:00:0023/08/2016 16:44:26