Deux prix, deux lauréates, deux bourses de 2 000 $Deux prix, deux lauréates, deux bourses de 2 000 $http://chad.ca/fr/membres/publications/actualites/01-04-2016/128/deux-prix-deux-laureates-deux-bourses-de-2-000

​​​​​​​​À l’occasion de la soirée hommage aux diplômés des programmes de Professionnel d’assurance agréé (PAA), et de Fellow, Professionnel d’assurance agréé (FPAA) de l’Institut d’assurance de dommages du Québec, Jean-François Raymond, le vice-président du conseil d’administration de la Chambre de l’assurance de dommages (ChAD) et Maya Raic, présidente-directrice générale, ont remis les prix Marcel-Tassé ​2016 à deux jeunes recrues qui se sont démarquées par leur personnalité, leurs aspirations professionnelles et leur implication au sein de l’industrie.


Charlotte Piché lauréate du volet spécialisé en assurance de dommages​

Charlotte Piché récipiendaire prix Marcel-Tassé 2016 volet spécialisé ​​

​Dévouée, impliquée et passionnée, seraient trois mots qui décrivent bien Charlotte Piché, courtier en assurance de dommages des particuliers chez Invessa assurances et services financiers. Dévouée envers ses clients parce qu’elle s’est donnée comme mission de les informer en leur transmettant tout son savoir. Impliquée au niveau de la MRC de l’Assomption et des chambres de commerce qui lui permettent de se faire connaître dans sa région et de développer sa clientèle. Passionnée, parce qu’elle ne ferait aucun autre métier au monde.

​​En effet, depuis sa tendre enfance, Charlotte baigne dans l’industrie de l’assurance de dommages; c’est une affaire de famille qui se poursuit. Elle travaille aujourd’hui avec sa mère qui agit aussi comme mentor, mais, avant de plonger dans la profession, elle tenait à s’outiller d’une Attestation d’études collégiales (AEC) en assurance de dommages qu’elle a réussie au Collège Montmorency à Laval. « Il s’agit de produits complexes que l’on se doit de ​maîtriser à la perfection si l’on veut non seulement offrir à nos clients le bon produit selon ses besoins, mais les conseiller adéquatement et leur expliquer les couvertures, précise-t-elle. Nous protégeons quand même les biens les plus précieux des gens, leur patrimoine qu’ils ont bâti à la sueur de leur front ! »

​​Sa passion contagieuse et sa détermination la mèneront certainement au bout de ses multiples ambitions, notamment devenir courtier producteur – elle qui rêve de bâtir un cabinet de courtage indépendant à 100 %.


Delphine Coiteux, lauréate du volet général

Delphine Coiteux récipiendaire prix Marcel-Tassé 2016 volet général

​Nouveauté cette année : la ChAD a également voulu rendre hommage aux nombreux représentants de la relève qui détiennent un diplôme d’ét​udes collégiales ou universitaires non spécialisé en assurance de dommages.

​​Curieuse d’en apprendre davantage sur le milieu des affaires et des entreprises de services, Delphine Coiteux arrive par hasard chez Aon Risk Solutions tout en complétant son baccalauréat en Relations industrielles à l’Université de Montréal. Charmée par la passion de ses collègues, elle réalise rapidement qu’elle ne quittera plus cette industrie. Baccalauréat en poche, elle obtient aussi son titre de courtier en assurance de dommages des entreprises.​​

​​Énergique, efficace et motivée, Delphine Coiteux a le don de mobiliser les troupes par son plaisir de travailler. « L’humain a une place de choix au cœur de mon quotidien, dit-elle. Je suis d’avis que l’on n’atteint jamais son plein potentiel lorsqu’on est seul. Mes collègues peuvent tous m’apprendre quelque chose, c’est pourquoi l’écoute est primordiale non seulement avec nos clients, mais aussi dans nos équipes de travail. » Son diplôme en relations industrielles lui a d’ailleurs procuré une méthode de travail efficace, des outils de négociation qu’elle utilise fréquemment et des connaissances particulières en gestion du personnel.

​​Membre de l’Association des femmes en finances du Québec, du Professional Liability Underwritting Society et de L’Association de la relève en assurance du Québec, Delphine Coiteux cherche constamment à développer ses compétences et c’est sûrement ce qui justifie qu’elle assume, après à peine un an dans l’industrie, un rôle stratégique chez Aon. D’ores et déjà, son court parcours professionnel impressionne, nul ne doute que la suite sera aussi prometteuse.

​​

La ChAD félicite également les quatre autres finalistes de chaque catégorie dont l’excellence des candidatures témoigne du dynamisme et de la qualité de la relève dans l’industrie. Enfin, la ChAD remercie les membres des jurys 2016 - volet général : Marie-Claude Dulac, Luc Gnocchini, Louise Mathieu, Jean-François Raymond – volet spécialisé en assurance de dommages : Yves Barrette, Diane Beaudry, Manon Murphy et Marc Nadeau.

01/04/2016 04:00:0006/04/2016 20:04:03