Les théories de l’apprentissageLes théories de l’apprentissagehttp://chad.ca/fr/membres/formation-continue/responsable-de-formation/conseils-pour-formateurs/246/les-theories-de-lapprentissagethéories apprentissage

Confucius a écrit : « J’entends et j’oublie. Je vois et je me souviens. Je fais et je comprends. »
Pour expliquer de nouvelles notions, on doit toujours partir de la base, des connaissances déjà acquises. On n'explique pas les mêmes choses à un client qui achète une première voiture qu’à celui qui conduit depuis 30 ans. De la même façon, dans le monde de l’assurance, on n’explique pas à un client la convention d‘indemnisation directe avant de lui présenter les bases de l’assurance automobile. Le même principe s’applique également en formation. On doit, par exemple, expliquer aux participants que dans le contrat d’assurance habitation, une règle existe en cas de sous-assurance, et ensuite lui présenter le principe de la règle proportionnelle.

 

Le plan logique d’une formation
Ainsi, en concevant une formation, on doit s’assurer de faire cheminer les apprenants dans un sens logique pour eux. Commencez toujours par une notion de base, connue de tous. Ajoutez tranquillement une composante, trouvez des stratégies d’apprentissage pour camper solidement cette nouvelle connaissance. Ajoutez-en une nouvelle et ainsi de suite. Assurez-vous de renforcer les apprentissages par une mise en pratique à des moments pertinents.

 

Le traitement des informations
L’apprentissage est avant tout un système cognitif de classement d’informations. Commençons d’abord par les notions de mémoire. Une nouvelle information s’en va dans la mémoire à court terme et celle-ci ne l’emmagasine que quelques secondes. Le cerveau cherche à lui donner un sens. Dans le cas où le lien ne se fait pas rapidement, l’information est oubliée. Dans le cas contraire, elle est relayée à la mémoire à long terme.

 

Les stratégies d’apprentissage
Une fois les informations passées dans la mémoire à long terme, le formateur doit s’assurer de consolider le tout. Comment? Par des stratégies d’apprentissage dont la seule limite est votre imagination.

Les stratégies d’apprentissage sont des moyens mis en place, par l’apprenant ou par le formateur, afin de soutenir et de renforcer les notions importantes, les nouvelles connaissances, les comportements, les compétences à acquérir, etc. Le formateur doit penser aux stratégies et les disposer de façon à renforcer la compréhension. Les activités, placées judicieusement, doivent permettre d’organiser l’information, de la placer, de relier les nouvelles informations aux anciennes.

Une carte conceptuelle peut être une bonne méthode de travail pour concevoir un cours. Elle permet de placer stratégiquement les notions importantes et les activités d’apprentissage.

 

    

 

Figure 1 - exemple de carte conceptuelle © ChAD

Voici un exemple de carte conceptuelle, aussi connue sous le nom « mapping ». Elle permettra au concepteur de noter les points importants, de faire des liens entre eux et de placer des stratégies aux endroits appropriés.

Il existe une panoplie de stratégies d’apprentissage. Laissez aller votre imagination et découvrez avec lesquelles vous êtes à l’aise en tant que formateur et lesquelles sont les plus efficaces pour vos groupes.

Basé sur le livre Animateur compétent : groupes efficaces, D. Boivert, F. Cossette, M. Poisson, Presses Inter-Universitaires (2002).

27/08/2014 17:42:43