Techniques d’animation - l’art de bien animer une rencontreTechniques d’animation - l’art de bien animer une rencontrehttp://chad.ca/fr/membres/formation-continue/responsable-de-formation/conseils-pour-formateurs/243/techniques-danimation-lart-de-bien-animer-une-rencontreTechniques d’animation - l’art de bien animer une rencontre

​​Avez-vous déjà assisté à une réunion où vous avez eu l’impression de perdre votre temps? Avez-vous déjà assisté à une formation où vous n’avez pas appris grand-chose parce qu’un participant prenait trop de place? Avez-vous déjà eu l’impression que votre opinion n’était pas prise en considération dans une réunion? Vous êtes-vous demandé pourquoi?

Pratiquement partout, les employés sont appelés à travailler en équipe, à discuter, à prendre des décisions. Par conséquent, nous assistons à bon nombre de rencontres, telles que des réunions, des ateliers, des conventions, des congrès, des formations, etc. Chaque type de rencontre compte des objectifs à atteindre. Doit-on apprendre quelque chose? Prendre une décision? Discuter d’un point commun? C’est à l’animateur que revient la responsabilité d’atteindre ces objectifs. Une rencontre sans animateur, ou avec une animation défaillante, est, la plupart du temps, inefficace.

Durant toute la rencontre, l’animateur devra donc intervenir en utilisant des techniques efficaces afin d’atteindre le ou les objectifs visés. Les techniques se regroupent en trois grandes fonctions, soit : clarifier, faciliter et organiser. Voyons chaque fonction séparément, ce qu’elle contrôle et quelques exemples de techniques qu’on y retrouve.

 

Clarification

La fonction de clarification permet à l’animateur de contrôler le contenu. Parmi les techniques d’animation incluses dans cette fonction, citons premièrement l’importance de préciser l’objectif et les buts de la rencontre. Ceux-ci permettent aux participants de bien comprendre l’essence de leur présence, leur rôle et de se situer face au déroulement de la rencontre.

Pour clarifier, on peut également utiliser les questions ouvertes. Cette technique permet d’aller chercher des informations, des explications, des exemples de la part des participants qui peuvent être pertinents pour le contenu et les tâches qu’ils auront à faire. Également, faire des liens est une technique très efficace. Elle permet de rappeler du contenu passé, ou à venir, de faire des liens avec des exemples ou des cas, etc.

​Des techniques comme reformuler, répéter, résumer et synthétiser sont également pertinentes pour clarifier du contenu. On reformule les propos d’un participant pour s’assurer de ressortir les points pertinents de son intervention, ou s’assurer que les termes sont accessibles à tous. On synthétise les sections importantes de la rencontre, ce qui a jusqu’à maintenant été discuté, décidé, etc.​

 

Facilitation

L’animateur doit également s’assurer de remplir la fonction de facilitation. Cette fonction repose sur des techniques d’animation permettant d’assurer un climat propice pour atteindre l’objectif de la rencontre.
Se présenter et présenter les participants si ceux-ci ne vous connaissent pas ou ne se connaissent pas entre eux.

Préparer une activité brise-glace, raconter des blagues ou des histoires, demander aux participants de le faire pourrait détendre l’atmosphère, et ainsi permettre une meilleure participation et une meilleure collaboration entre eux. Il est également essentiel de regarder tous les participants dans les yeux. Cela leur permet de se sentir impliqués, importants et ils auront alors plus de facilité à participer et seront donc plus motivés.

​​Faire le tour de la salle, bouger, gesticuler permet un meilleur dynamisme. Ce n’est que quelques exemples de techniques pouvant être utilisées… Faites appel à votre imagination pour en trouver d’autres.

 

Organisation

Dans la fonction d’organisation, on retrouve notamment des interventions au niveau du temps et de l’espace.

Combien de fois avez-vous assisté à une formation où le temps a mal été géré et le formateur n’a pas pu voir toute la matière? L’animateur a le rôle de contrôler le rythme et la durée des interventions pendant la rencontre afin de s’assurer d’avoir le temps de passer tous les points, de respecter les pauses, etc. Quelqu’un qui raconte une histoire durant 20 minutes, bien qu’intéressante, prend trop de temps, il faut intervenir.

​La gestion de l’espace est, elle aussi, importante. Une salle trop petite, où il fait trop chaud ou trop froid affecte l’attention et la motivation des participants. Une salle mal disposée peut également avoir des conséquences sur l’auditoire. Un groupe de discussion aura des chaises en rond, tandis qu’un cours magistral sera plutôt placé en style école. Inversez les deux et demandez-vous l’impact que ça pourrait avoir sur les participants. Placeriez-vous une réunion de gestion en style école ?

Les diverses techniques d’animation s’appliquent différemment selon le type de rencontre, les participants, les objectifs établis, etc. Dans une réunion où des décisions importantes doivent être prises, l’animateur verra à bien reformuler les idées, à s’assurer que tout le monde est en accord, à faire parler les plus silencieux, à restreindre la parole aux plus bavards, etc. Dans un atelier d’apprentissage, l’animateur pourra au contraire mettre plus d’efforts sur les questions ouvertes ou sur une technique suscitant par exemple l’intérêt des participants.

Il n’y a pas de recette miracle pour bien utiliser les techniques d’animation. Certaines peuvent être bonnes pour une personne et mauvaises pour une autre, comme des techniques peuvent être utiles pour une rencontre mais pas pour une autr​e. Il est important pour un animateur, avant la rencontre, de penser aux objectifs à atteindre, au fonctionnement et aux meilleures techniques à utiliser.

Quand on anime depuis longtemps, souvent on reste dans sa zone de confort et on applique alors la même recette. Pourquoi ne pas se lancer le défi d’inclure une ou deux nouvelles techniques lors d’une prochaine animation?

06/03/2015 21:44:46