On assure tout, mais encore…On assure tout, mais encore…http://chad.ca/fr/consommateurs/bien-sassurer/habitation/486/on-assure-tout-mais-encoreOn assure tout, mais encore...

​Peut-on assurer sa collection de cartes de hockey, sa cave à vin ou son chien? Et si oui, quelles sont les choses à savoir? Petits rappels.


Puis-je assurer mon animal de compagnie?

Les contrats d’assurance habitation couvrent les animaux de compagnie. Toutefois, les assureurs ne couvrent jamais les risques prévisibles. Par exemple, aucun animal n’est couvert contre le choc d’un véhicule terrestre. Donc, si votre chien s’échappe de la maison et se fait heurter par une voiture, vous ne pourrez rien réclamer à votre assureur en vertu de votre contrat d’assurance habitation.

Les animaux domestiques sont couverts en cas de vol, d’incendie ou de dommages causés par la fumée. Leur valeur ne dépend pas du prix d’achat mais de la limite prévue au contrat. Ainsi, même si votre chien a coûté 2 500 $, la plupart des assureurs ont établi la limite à 1 000 $. Certains assureurs peuvent offrir une protection plus élevée. Informez-vous donc auprès de votre agent ou courtier en assurance de dommages.

D’autre part, il faut également valider votre protection en responsabilité civile. Par exemple, si votre chien mord un enfant ou abîme les biens de votre voisin, vous pourriez être poursuivi. Le cas échéant, c’est la portion « responsabilité civile » de votre police d’assurance habitation qui vous protégerait. Tandis que 43 % des Québécois propriétaires d’un chien ne le déclarent pas à leur assureur, 15 % d’entre eux ont déjà eu à transmettre une réclamation à la suite d’un sinistre causé par leur chien1. Il est donc important de communiquer avec votre agent ou votre courtier en assurance de dommages pour déclarer votre animal et vérifier les limites et les exclusions de votre contrat. Rappelons ici que certains contrats peuvent notamment comporter une exclusion pour certaines races de chien.


Assurer une collection ou une cave à vin

Collectionneur de timbres, de monnaie, de cartes de hockey ou de figurines, entre autres, sachez que les contrats d’assurance habitation peuvent comporter une limite maximale de 1 000 $, par exemple.

Pour faciliter le processus de réclamation, il vous faudra toutefois fournir à l’expert en sinistre des photos ou des vidéos ainsi que des preuves d’achats par rapport à votre collection. Conservez ces preuves dans un endroit sûr, à l’extérieur de chez vous.

La Chambre de l’assurance de dommages propose d’ailleurs de faire cet exercice pour l’ensemble de ses biens. Faire l’inventaire de ses biens permet d’évaluer à sa juste valeur l’ampleur de son patrimoine.

Dans le cas des objets ou des collections de grande valeur, l’agent ou le courtier vous demandera des précisions avant de les assurer. Pour les objets de plus de 1 000 $ ou pour la protection d’une cave à vin comportant des bouteilles qui prennent de la valeur chaque année, il demandera qu’une évaluation soit faite par un spécialiste autorisé à produire un certificat attestant leur valeur. Un avenant pour la protection de ces objets sera ensuite ajouté à votre assurance habitation. Si vous désirez obtenir une protection spécifique pour des objets de grande valeur, communiquez avec votre agent ou courtier en assurance de dommages; il pourrait vous diriger vers un assureur spécialisé.


Des limitations à connaître

Par ailleurs, la plupart des contrats prévoient une limite pour certains biens, pouvant aller de 200 $ à 10 000 $ selon le bien et le sinistre. Cela veut dire que, advenant un sinistre, votre indemnisation ne pourra pas dépasser le montant indiqué dans votre contrat d’assurance.

C’est notamment le cas des bicyclettes, des jeux vidéo, des bijoux et des montres par exemple, dont le montant en cas de vol est souvent limité à 1 000 $. Vous détenez des objets d’art, tels que des tableaux ou des sculptures? Sachez que la limitation pour ces biens en cas de vol est souvent de 5 000 $.

Communiquez avec votre agent ou votre courtier en assurance de dommages pour connaître les limites inscrites dans votre contrat d’assurance habitation. Si vous jugez que ces montants sont insuffisants, n’hésitez pas à lui demander de les augmenter.

1. Sondage Léger, pour le compte de la ChAD, effectué auprès de 1 009 Québécois âgés de 18 ans et plus, octobre 2016.

22/11/2016 15:46:40