En vélo, êtes-vous bien assuré?En vélo, êtes-vous bien assuré?http://chad.ca/fr/consommateurs/bien-sassurer/habitation/475/en-velo-etes-vous-bien-assureEn vélo, êtes-vous bien assuré?

​​​​​​La saison estivale est arrivée avec son lot de cyclistes qui sillonnent les routes. Les propriétaires de vélo ont été amplement sensibilisés au fléau des vols de bicyclette, mais encore trop nombreux sont ceux qui ne connaissent pas l’ensemble des protections nécessaires contre les risques qu’ils encourent sur deux roues. Tour d’horizon.​


Dommages au vélo

Que votre vélo soit stationné chez vous, dans la ruelle, sur votre support automobile ou au travail, le vol d’une bicyclette – ainsi que des objets conçus pour être utilisés avec le vélo tels les porte-bagages, le siège pour enfant ou GPS de vélo – est couvert dans le contrat d’assurance habitation (que vous soyez propriétaire, copropriétaire ou locataire). ​

Toutefois, il faut porter attention à la limitation qui y est attribuée, soit le montant maximal qui sera remboursé au sinistré en cas de vol, peu importe la valeur de l’objet. Elle varie d’un assureur à l’autre, mais se situe habituellement autour de 1 000 $ par vélo, incluant les objets connexes. Si votre bicyclette représente une valeur supérieure à cette limitation, il peut être pertinent d’appeler votre agent ou votre courtier en assurance de dommages afin d’ajuster vos protections en conséquence.​

Les dommages occasionnés à votre vélo à la suite d’un accident avec un autre cycliste ou un automobiliste sont également couverts par votre contrat d’habitation, mais sans limitation, cette fois. En revanche, tous dommages résultant de l’utilisation du vélo, par exemple si vous heurtez un trou dans la chaussée, ne sont pas couverts par votre contrat d’assurance. ​


Accidents et responsabilité

En cas de blessure sur la route à la suite d’un accident impliquant un automobiliste, les dommages corporels sont indemnisés par la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) sans égard à la responsabilité de chacun. ​

Si l’accident implique un autre cycliste ou un piéton qui vous exige un dédommagement matériel ou corporel, c’est la responsabilité civile de votre contrat d’assurance habitation qui peut s’appliquer, mais encore faut-il qu’il prouve que vous êtes responsable de l’accident en question. Il en va de même si vous entrez en collision avec une voiture qui subirait des dommages. ​

Ces renseignements sont valables pour toutes les personnes mentionnées à votre contrat, par exemple vos enfants, qui pourraient être responsables de dommages causés avec leur bicyclette.​

Que votre vélo ait de la valeur ou non, cette activité à deux roues comporte des risques qui méritent d’être considérés. Prenez le temps de vous informer et de questionner votre agent ou votre courtier en assurance de dommages afin de voir les protections qui vous seraient utiles.​

Enfin, sachez qu’un cycliste qui ne respecte pas le Code de la sécurité routière peut écoper d’une amende et recevoir des points d'inaptitude, et ce, même s'il ne possède pas de permis de conduire. Bref, roulez prudemment!​


En cas d’accident

Lorsqu’une automobile est impliquée, le conducteur pourrait fournir un constat amiable que chaque partie doit remplir. S’il y a des blessés, vous devre​z appeler l’ambulance et la police, sinon échangez vos coordonnées afin d’avoir toute l’information nécessaire pour entamer vos procédures. Si vous êtes blessé, il est fortement recommandé de subir un examen médical dans les 24 heures suivant l’accident. ​

Pour réclamer auprès de la SAAQ, vous devrez fournir une preuve de l’accident – comme le rapport d’accident ou une copie du constat amiable. Pour une réclamation auprès de votre assureur, vous devrez soumettre les coordonnées de l’autre partie impliquée et tout autre document pertinent (rapport de police ou constat amiable, le cas échéant). ​

08/12/2016 15:46:24