Comment établir le montant d’assurance nécessaire?Comment établir le montant d’assurance nécessaire?http://chad.ca/fr/consommateurs/bien-sassurer/habitation/211/comment-etablir-le-montant-dassurance-necessairevaluer patrimoine

​C’est souvent après un incendie, un dégât d’eau ou un vol que les assurés s’aperçoivent qu’ils avaient sous-estimé la valeur de leurs biens. Sans compter qu’il peut être difficile de dresser une liste précise des biens détruits ou volés lorsqu’on se trouve en situation de stress après un sinistre. Voici deux précautions à prendre avant de souscrire une police d’assurance habitation.

 

1. Faire l’inventaire de ses biens
Au fil des années, c’est fou comme on peut amasser des biens. En faire la liste exhaustive peut sembler ardu, mais cet exercice vous permettra d’évaluer plus précisément la valeur de votre patrimoine. Deux conseils :

  • Remplissez et conservez cet inventaire dans un lieu sécuritaire, idéalement à l’extérieur de votre maison. Sans quoi, en cas d’incendie, vos efforts brûleront avec le reste de vos biens.
  • Mettez à jour cette liste annuellement. Avez-vous installé une piscine? Êtes-vous devenu propriétaire d’un chien? Avez-vous acheté un cinéma-maison? Le cas échéant, il est nécessaire de loger un appel à votre représentant en assurance de dommages pour l’en informer afin de valider que votre contrat d’assurance réponde toujours à vos besoins.

La Chambre de l’assurance de dommages met à votre disposition un formulaire pour vous aider à faire l’inventaire de vos biens.

 

2. Déterminer la valeur de votre maison
Ce n’est ni sur le prix payé, ni sur l’évaluation municipale ou la valeur du marché que le montant d’assurance doit être établi mais plutôt sur l’évaluation des coûts de reconstruction de leur habitation.

Pour établir le montant d’assurance pour une habitation, il faut :

  • Se baser sur l’évaluation des coûts de reconstruction de l’habitation. Vous devez vous poser la question suivante : en date d’aujourd’hui, si je reconstruisais ma maison, combien cela me coûterait?
  • Prévoir les coûts connexes qui s’y rattachent. Par exemple, en cas de dégât d’eau, il faut évaluer le coût du nettoyage, le plombier, les frais pour enlever la moisissure, la déconstruction, en plus de la reconstruction.
  • Considérer les améliorations effectuées au fil des ans, par exemple : rénovations, ajouts de pièces intérieures, aménagements extérieurs, nouveaux revêtements intérieurs ou extérieurs.
  • Considérer l’âge du bâtiment en tenant compte des matériaux de construction utilisés initialement versus ceux utilisés de nos jours.

 

La meilleure évaluation est celle qui est faite par un évaluateur professionnel. Dans le meilleur des mondes, l’assuré devrait faire faire l’évaluation des coûts de reconstruction de sa demeure à tous les cinq ans, par exemple.

18/08/2014 17:24:06