Valeur à neuf et dérivésValeur à neuf et dérivéshttp://chad.ca/fr/consommateurs/bien-sassurer/habitation/209/valeur-a-neuf-et-derives

​Votre contrat d’assurance détermine si en cas de sinistre, vous serez indemnisé pour vos biens en fonction de leur valeur au jour du sinistre ou en fonction de leur valeur à neuf. Quelle est la différence?

 

Valeur à neuf
La valeur à neuf est la valeur pour remettre à l’état neuf ou pour remplacer le bien s’il n’est pas réparable. Par exemple, en cas de réclamation pour une maison incendiée, l’assureur priorisera l’utilisation de matériaux neufs pour la réparation du bâtiment ou, si nécessaire, sa reconstruction, et ce, jusqu’au montant de la valeur assuré. La plupart des contrats prévoient la valeur à neuf.

 

Valeur à neuf garantie ou coût de reconstruction garanti
La valeur à neuf garantie permet de bénéficier d’une compensation supplémentaire. Par exemple, si cette clause couvre 25 % de plus que la valeur assurée, les coûts de reconstruction d’un bâtiment assuré pour 100 000 $ seront remboursés jusqu’à 125 000 $, selon certaines conditions au contrat.

 

Valeur au jour du sinistre
Dans l’option valeur au jour du sinistre, l’assureur tient compte de la dépréciation du bien en raison de l’usure et accorde une somme inférieure à la valeur à neuf.

 

Pour les locataires
Un locataire occupant assurera notamment ses biens personnels. Une clause de valeur à neuf lui permettra de remplacer ses vêtements et ses meubles au coût de remplacement après un sinistre. Cependant, s’il possède un bien meuble de grande valeur, comme un vélo ou une collection de timbres, il doit demander à son représentant en assurance de dommages l’avenant approprié.

Par ailleurs, des locataires effectuent parfois des travaux d’amélioration avec l’accord de leur propriétaire. Cependant, l’assurance du propriétaire ne couvre pas ces travaux en cas de sinistre. Le consommateur doit donc informer son propre assureur des améliorations locatives réalisées à ses frais.

 

Mise en garde importante
Même si le consommateur a opté pour la valeur à neuf, l’assureur pourrait ne payer que la valeur au jour du sinistre, si certaines conditions ne sont pas respectées, notamment si l’assuré décide de ne pas remplacer ses biens et qu’il n’a pas une clause spécifique à cet effet à son contrat.

 

* Afin de faciliter la lecture, l’expression valeur à neuf a été utilisée. Notez toutefois qu’elle ne figure pas dans les contrats d’assurance habitation. L’assuré y trouvera plutôt les termes valeur de réparation, de reconstruction ou de remplacement.

18/08/2014 17:24:06