Assurance et camping : profitez de la saison l’esprit tranquilleAssurance et camping : profitez de la saison l’esprit tranquillehttp://chad.ca/fr/consommateurs/bien-sassurer/538/assurance-et-camping-profitez-de-la-saison-lesprit-tranquille

​Pour de nombreux campeurs québécois, la saison est maintenant ouverte. Afin de profiter du plein air l’esprit tranquille, vous magasinerez peut-être cette année une assurance pour votre roulotte, tente-roulotte, motorisé ou tout autre véhicule de camping. Que devriez-vous savoir?


Quel type de campeur êtes-vous?

Avant tout, déterminez quel type de campeur vous êtes. Un campeur nomade qui parcourt les routes avec son véhicule de camping et devra l’assurer auprès de son assureur automobile? Ou un campeur saisonnier stationnaire installé sur le même terrain de camping toute la saison qui devra plutôt communiquer avec son assureur habitation? Puisque les besoins varient selon votre profil, spécifiez bien à votre agent ou votre courtier en assurance de dommages votre mode de camping.


Partir sur les routes avec sa roulotte

Vous aimez passer vos week-ends ou vos vacances sur la route et changer régulièrement de site de camping? Préparez votre prochain voyage en commençant par obtenir les protections d’assurance automobile appropriées à votre profil de « campeur mobile ».


La responsabilité civile : obligatoire

En tant que voyageur, vous devrez au minimum assurer votre responsabilité civile en vertu de la Loi sur l’assurance automobile du Québec. La responsabilité civile couvre, notamment, les dommages matériels que vous pourriez causer à quelqu’un ou à des biens appartenant à une autre personne avec votre véhicule de camping.

De plus, si vous prévoyez circuler en dehors du Québec, n’oubliez pas de le mentionner, car il faudra peut-être ajuster le montant de votre couverture en responsabilité civile à deux millions.


D’autres protections à penser

Lorsque vous magasinerez votre assurance, pensez à préciser la durée de votre périple, ainsi que votre destination ou votre trajet pour que l’on vous propose les protections adéquates auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé. Demandez par exemple : 

  • Si vous tombez en panne sèche ou subissez une crevaison avec votre motorisé et avez besoin d’être remorqué jusqu’au garage le plus proche ou si l’on vous livre du carburant, vos frais seront-ils couverts?
     
  • Les frais de rapatriement pour vous et votre roulotte jusqu’à votre domicile seront-ils couverts, le cas échéant?
     
  • Qu’en est-il des frais pour vous loger temporairement, vous nourrir et autres dépenses pendant la réparation de votre véhicule?

Par ailleurs, selon le type de véhicule de camping, sa valeur, son âge, la présence ou non d’un créancier (si vous avez contracté un prêt pour l’acheter), vous devrez peut-être couvrir votre véhicule en « tous risques » ou contre certains risques spécifiés.


Saviez-vous que si vous vous faites voler votre véhicule de camping avec vos effets personnels, vous pourriez devoir faire deux réclamations?

En effet, votre assurance automobile couvrira les dommages au véhicule de camping et le vol des accessoires du véhicule (jantes, câbles de survoltage, etc.). Par contre, les autres biens comme vos vêtements, un appareil photo, un sac de golf ou du matériel de plongée seront généralement couverts par votre assurance habitation. Avant de partir, vérifiez ce qu’il en est pour vous pour emporter les informations et les coordonnées qui vous seront utiles en cas de besoin.


Passer la saison à un seul endroit

Si vous êtes saisonnier sur un terrain de camping, vous aurez besoin d’autres types de produits tenant compte de la réalité différente d’un véhicule de camping stationnaire. Selon le type de véhicule de camping, il peut par exemple être ajouté comme deuxième emplacement à votre contrat d’assurance habitation. Renseignez-vous auprès de votre professionnel en assurance de dommages, car ce type de protection peut toutefois s’avérer limitée. Par exemple, les biens personnels qui sont hors de la résidence principale de façon permanente pourraient être exclus. Si cela ne vous convient pas, votre professionnel pourrait vous proposer d’autres protections ou produits plus adaptés à vos besoins.

Avez-vous aménagé votre emplacement de camping en installant un BBQ, un gazebo, un cabanon ou du mobilier de jardin? Il vous faudra peut-être une couverture pour protéger ces biens contre le feu, les vents violents, la grêle, le vol ou le vandalisme. Notez d’ailleurs qu’il est possible que le vol et le vandalisme ne soient pas inclus dans votre contrat, voyez donc s’il est possible d’ajouter une protection contre ces risques.

Vérifiez si les biens entreposés dans le cabanon ainsi que ceux à bord de votre roulotte sont couverts également si le sinistre survient lorsque vous n’êtes pas présents au camping, par exemple en semaine.

Si vous possédez une voiturette de golf, il peut être nécessaire d’ajouter les protections adéquates pour l’assurer et vous protéger si vous causez des dommages avec ce véhicule. N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre professionnel, il est formé pour y répondre et vous conseiller les produits adaptés à vos besoins.


Pensez à votre hivernage!

Que vous laissiez votre roulotte sur le même terrain d’année en année, hiver compris, alors que le camping est fermé ou que vous entreposiez votre VR dans votre cour ou votre allée, renseignez-vous sur les différentes protections. Au-delà du vol et du vandalisme, pensez à l’accumulation de neige ou aux incendies qui pourraient endommager votre véhicule. Notez par ailleurs que votre véhicule de camping déclaré stationnaire ne sera peut-être pas couvert si vous le déplacer vers le lieu d’hivernage voire un nouveau camping; vérifiez les modalités de votre contrat à ce sujet avant le transport de votre véhicule.

De plus, renseignez-vous sur les conditions pour un hivernage sécuritaire. Devrez-vous par exemple vidanger les tuyaux d’eau de votre véhicule ou le faire inspecter avant son entreposage? Sachez que les dommages graduels ne sont pas couverts. Vérifiez et faites refaire, le cas échéant, les joints d’étanchéité pour prévenir les infiltrations d’eau qui pourraient endommager votre véhicule de camping. Vérifiez également si vous devrez installer un cadenas et prendre des précautions particulières contre le vol selon les conditions exigées par votre contrat d’assurance.

N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre agent ou votre courtier en assurance de dommages pour bien comprendre les différentes protections et faire un choix éclairé pour partir en camping l’esprit tranquille.


​Saviez-vous que…

Pour camper l’esprit tranquille, communiquez avec votre agent ou courtier en assurance de dommages, un professionnel encadré par la Chambre de l’assurance de dommages. Il doit se conformer à un code de déontologie qui lui impose de placer vos intérêts en premier, de vous conseiller les produits adaptés à vos besoins et de vous en expliquer les exclusions et les limitations. Toute personne qui pense avoir été mal conseillée par un professionnel en assurance de dommages peut porter plainte par écrit auprès du Bureau du syndic à chad.ca.

23/05/2018 15:59:02