Les mythes en assurance de dommagesLes mythes en assurance de dommageshttp://chad.ca/fr/consommateurs/bien-sassurer/255/les-mythes-en-assurance-de-dommagesLes mythes en assurance de dommages

Plus d’un Québécois sur quatre trouve l’assurance de dommages complexe et un sur deux ne comprend pas tous les éléments de son contrat d’assurance. Le consommateur qui s’interroge peut, en tout temps, appeler son professionnel en assurance de dommages. Qu’il soit agent ou courtier, ce dernier est encadré par la Chambre de l’assurance de dommages et est formé et qualifié pour le conseiller.

  1. Est-ce vrai que mon assurance automobile coûtera plus cher si j’achète une voiture de couleur rouge?
    Mythe.

  2. La logique derrière le coût d’une police d’assurance est la répartition des risques. Si une compagnie d’assurance dénombre plus de vols pour un modèle de voiture particulier, il est possible que la prime pour assurer ce type de voiture soit plus dispendieuse.

    Les principaux critères pour déterminer la tarification d’une assurance automobile sont : votre état civil, votre âge, votre sexe, le type de véhicule, le lieu de résidence, l’utilisation du véhicule et votre dossier de conduite et de réclamation, et bien sûr le type de protection désirée. Cela dit, l’industrie ne tient pas compte des couleurs, peu importe que votre voiture soit bleue, rouge, peinte d’un motif rayé ou à carreaux.

    Les coûts varient toutefois d’un assureur à l’autre, d’où l’importance de bien magasiner sa police d’assurance. Communiquez avec un agent ou un courtier en assurance de dommages pour en apprendre davantage sur l’assurance automobile.

     

  3. Est-ce que l’étage où habite le citadin influe sur le coût d’une police d’assurance habitation?
    Mythe.

  4. Plusieurs facteurs influencent le prix d’un contrat d’assurance habitation. Si vous êtes propriétaire, l’assureur tiendra compte du type d’habitation: unifamiliale, appartement, bâtiment à logements multiples. Il considérera aussi le lieu de résidence, les dimensions de la maison, son âge, les matériaux qui la composent, son système de chauffage ainsi que la distance qui la sépare d’une borne d’incendie. Évidemment, la valeur de la maison sera également prise en compte. L’étage, quant à lui, pourrait être pris en compte pour déterminer certains besoins de protections, par exemple.

    Il existe des trucs pour économiser sur sa police d’assurance tout en demeurant bien protégé. Communiquez avec votre agent ou votre courtier en assurance de dommages pour en discuter et comprendre ce qui influence le montant de la prime.

     

  5. Si mon voisin se fait cambrioler, est-ce que ma police d’assurance habitation pourrait augmenter?
    Mythe.

  6. C’est un mythe de penser que votre prime augmentera si votre voisin se fait cambrioler. Il se peut par contre que votre prime augmente s’il y a des vols à répétition dans votre quartier. Votre assureur pourrait même ne plus vouloir vous assurer s’il considère le risque trop élevé.

     

  7. Une piscine hors terre n’est pas couverte par l’assurance habitation, mais les piscines creusées oui?
    Réalité et mythe : des nuances à préciser.

  8. Pour protéger l’une ou l’autre vous devrez souscrire un avenant (protection supplémentaire à votre contrat de base) qui supprimera l’exclusion qui stipulerait que votre contrat d’assurance habitation ne couvre pas les « dommages causés aux piscines, spas, saunas extérieurs ou à leur équipement. »

    Il y a cependant des nuances à apporter. L’avenant pour la piscine hors terre couvrira les dommages causés à la tôle et à la toile. Demandez toutefois à votre agent ou courtier en assurance de dommages le pourcentage de dépréciation, après quelques années, la valeur de la piscine ne pourrait valoir le coût de l’avenant. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions pour bien comprendre vos protections. Ce professionnel certifié est encadré par la Chambre de l’assurance de dommages. Il a une l’obligation déontologique de vous fournir toutes les explications nécessaires pour vous aider à comprendre les produits qu’il vous propose, en fonction de vos besoins.

    Quant à la piscine creusée, elle est considérée dans les coûts de reconstruction de votre maison. Ainsi lorsque vous souscrivez une assurance habitation, le coût de votre piscine est inclus dans la valeur de l’immeuble. Par exemple, si vous avez assuré votre maison pour 200 000 $ et que vous faites creuser une piscine, vous devez appeler votre professionnel en assurance de dommages qui changera alors la valeur de votre assurance afin de tenir compte de la valeur de la piscine.

    Qu’elle soit creusée ou hors terre, les dégâts d’eau que pourrait causer votre piscine si elle se brisait seraient toutefois couverts dans votre garantie de base, mais pas les dégâts causés par le gel ou le dégel.

     

  9. Mes bagages sont couverts par ma police d’assurance habitation.
    Réalité.

  10. Votre police d’assurance habitation couvre, contre le vol, les biens que vous avez emportés avec vous, par exemple vos bagages ou l’appareil photo que vous avez laissé dans votre auto, dans la mesure où vous avez souscrit à la garantie « vol ».

    Validez toutefois avec votre professionnel en assurance de dommages s’il y a une limitation sur cette garantie. Certaines polices de base indemnisent selon un pourcentage maximum de la somme totale du montant d’assurance de vos biens meubles. Par exemple, si vos biens meubles sont assurés pour 25 000 $ et que le pourcentage d’indemnisation est de 10 %, vos biens seront ainsi couverts jusqu’à concurrence de 2 500 $ s’ils sont volés ou endommagés à l’extérieur de chez vous.


Des professionnels pour vous conseiller

L’assurance de dommages est un domaine complexe que trois Québécois sur quatre reconnaissent peiner à comprendre. Vous n’êtes toutefois pas tout seul! Les agents et les courtiers en assurance de dommages sont là pour répondre à vos questions, vous aider à démêler le vrai du faux et vous conseiller les protections adaptées à vos besoins. Ces professionnels certifiés sont encadrés par la Chambre de l’assurance de dommages, un organisme d’autoréglementation spécialisé dont la seule mission est la protection du public.

15/09/2017 20:14:27